Ce forum est une école de sorcellerie....
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES

Aller en bas 
AuteurMessage
fred weasley
Eleves de Gryffondor
Eleves de Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Mer 8 Mar à 6:54

voila je vous presente c'est fanfic qui n'est pas de moi..



le seul probleme c'est quelle s'arrete au chapitres 7 ou 8 et que je vais demander a quelqun de bien vouloir la finir si il le veut...[


[size=24]HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES

1. Lettre à son destinataire


Dans la chambre d'ami du 4, Privet Drive un jeune garçon prénommé Harry Potter était allongé les yeux ouverts sur son lit.

Il ne dormait pas parce que il avait peur de faire encore un de ses rêves où il voyait un rayon vert tué ses parents, Sirius traversant le voile, et Dumbledore étendu mort sur la pelouse fraiche. Il ne voulait pas croire que Dumbledore, lui, le plus grand sorcier du monde, celui en qui il croyait tant, était mort tué par l'être qu'il detestait le plus : Rogue, son ancien professeur de Potion et plus récemment de Défenses Contre les Forces du Mal.
L'année dernière, Harry avait passé la plus grande partie avec le professeur Dumbledore, il avait découvert beaucoup de choses sur l'enfance de Voldemort mais ça ne l'aidait pas tellement pour sa quête aux Horcruxes.

Depuis qu'il était rentré de Poudlard, Harry s'était enfermé dans sa chambre n'adressant la parole à personne et les Dursleys le lui rendaient bien puisque eux non plus n'y faisaient pas attention. Il avait passé beaucoup de son temps à éplucher les journaux en quête d'évenements bizarres, mais apparemment rien de spectaculaire ou d'effrayant s'était passé dans le monde des sorciers, à croire que Voldemort et ses fidèles mangemorts se soient calmés pour de bon mais Harry savait que ce n'était que le calme avant la tempête. L'an précédent, ils ne s'étaient pas dérangés pour semer la terreur à la fois dans la communauté des Sorciers mais aussi dans celle des Moldus bien que cela ne se sont jamais rendus compte de rien. Le jeune garçon profitait de ces minutes de répit avant d'affonter l'inévitable combat final contre le Seigneur des Ténèbres.

Soudain, il y eu des petits tapements sur la vitre et Harry sorti de ses songes pour se lever et laisser entrer une sublime chouette effraie couleur neige nommée Hedwige. La chouette leva sa patte et l'adolescent en détacha une lettre. Il s'attendit à voir l'écriture de Ron ou de Hermione - ses meilleurs amis à Poudlard - mais fut surpris de voir l'écriture de Remus Lupin, son ancien professeur DCFM. Il la lut :

Cher Harry,

Je te préviens que nous viendrons te chercher la veille de la date de ton anniversaire pour te mettre en sureté. Je ne te dirais pas où mais rassures-toi que tu y seras en sécurité.
Il serait préférable de bien te tenir avant que ne nous soyons venus de chercher, ne fait pas quelque chose que tu pourrait regretter par la suite. Ne fais surtout pas quelque chose d'irréfléchi et si tu as quelque chose d'urgent à nous dire rends toi chez Arabella Figg.
Je ne peux malheureusement pas te dire plus d'informations à propos de peur que cette lettre ne tombe entre de mauvaises mains.

Prends bien soin de toi,
Remus G. Lupin

PS : tes amis Ron et Hermione seront surement là pour t'accueillir dans ton nouveau logement.

Harry relut plusieurs fois la lettre pour être sûr d'avoir tout compris puis se jeta sur son lit avec sa lettre à la main. Il était content de pouvroir retrouvé ses amis, cela lui ferait le plus grand bien après toutes les épreuves qu'il a vécu bien qu'il soit quand même énervé que les adultes lui disent toujours de rester bien sage et de ne rien faire d'irréfléchi, il en avait assez qu'on lui dit ça. Avec un long et profond soupir, Harry ferma les yeux.


Dernière édition par le Sam 11 Mar à 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motus
Eleves de Serdaigle
Eleves de Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : Dans tes pires cauchemars...
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Sam 11 Mar à 7:04

Pourquoi t'as écrit aussi gros ? o_O Au fait, tu ne serais pas inscrit depuis peu dans hp2005, et c'est pas toi qui as proposé de changer de forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred weasley
Eleves de Gryffondor
Eleves de Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Sam 11 Mar à 7:52

hj:oui,c'est moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Motus
Eleves de Serdaigle
Eleves de Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 207
Localisation : Dans tes pires cauchemars...
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Sam 11 Mar à 9:18

Cool je vois bien qui tu es... Mais pourquoi tu as écrit ça en gros ? C'est pas très agréable à lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred weasley
Eleves de Gryffondor
Eleves de Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Dim 12 Mar à 15:17

C'est mieux,tu veux la suite,lol meme si tu l'as surement deja lue,lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred weasley
Eleves de Gryffondor
Eleves de Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Lun 13 Mar à 12:50

2. Une rencontre inattendue


Deux semaines s’étaient écoulées depuis que Harry avait reçu la lettre de son ancien professeur de Défenses Contre les Forces du Mal. Le jeune homme n’avait cessé depuis de penser à ses amis, et à la joie qu’il lui ferait de les retrouver. Il avait reçu plusieurs lettres de ses amis ensuite, notamment celle de Ron, son ami et compagnon de dortoir à Poudlard :

Salut,

Comment vas-tu ? J’ai appris par papa que tu n’irais plus habiter chez tes moldus. Il ne voulait pas me le dire pourquoi et il m’a conseillé fortement de ne pas écrire quelque chose d’important au cas où on intercepterait ma lettre. Il avait aussi dit que Hermione viendrait également, tu peux pas savoir comme je suis content de pouvoir vous revoir, depuis que l’école a fermé, je n’ai plus le droit de sortir, maman ne nous l’as formellement interdit. Je suis un peu triste de ne pas pouvoir jouer au Quidditch avec le temps je vais finir par devenir nul !

Harry avait ris à ce moment là, cela faisait un moment d’ailleurs qu’il n’avait pas trouver l’occasion de rire vu les évènements récents. Le Quidditch lui manquait énormément à lui aussi.

Au fait, je voulais te dire que j’ai réussis mon examen de transplanage ! On l’a quand même passé malgré les évènements qui étaient advenus la dernière fois à Poudlard. Hermione, elle aussi l’a réussis, mais ça je ne pense pas que tu en ais douté !
Sinon je t’écris cette lettre pour te dire que le mariage de Bill et de Fleur va se dérouler début août justement, bien sur tu y seras invité ! Tu ne crois tout de même pas que l’on va t’oublier ! J’ai entendu dire que Fleur te voudrait comme garçon d’honneur bien que maman la désapprouve fortement, elle dit que ça n’attirerait que plus l’attention sur toi et aussi que tu as déjà trop à faire avec tout ce qui se passe. Surtout quand tu seras parmi nous, ne parle pas de Lupin à Tonks car sinon elle risque de devenir grincheuse.

A bientôt,
Ron

La lettre d’Hermione aussi lui était parvenue :

Harry,

Ron m’a dit que tu quitteras la maison de ton oncle à la veille de ton anniversaire, mais je ne sais toujours pas pourquoi, est-ce que ce serait à cause de R.A.B. ? J’ai fais d’autres recherches dans les livres à propos de celui-ci mais je n’ai rien trouvé qui ailles avec ça, je suis désolée Harry mais je voulais te demander si tu as chercher près de ton entourage. Près de chez toi peut-être ?
J’ai appris encore par Ron que tu viendrais au mariage de Bill et de Fleur, et j’en suis très heureuse. Je pense que ça va t’aider à te changer les idées et de penser à autre chose. Mes parents ont accepté de me laisser sortir de la maison donc tu peux compter sur moi pour être là.
En tout cas j’espère que tu te portes bien et que tu ne fais rien qui puisse t’attirer des ennuis. Je ne voudrais pas que tu te trouves en mauvaise posture.

Amitiés,
Hermione

P.-S. : Ron et moi avons réussi à merveille l’examen de transplanage et je dois dire que c’était plutôt facile à mon goût mais Ron n’était pas trop de cet avis. Ton examen à toi ne devrait plus tarder aussi.

Harry relisait et relisait ces lettres à longueur de journée et trouvait que le temps n’allait pas plus vite qu’il aurait voulut. Pendant qu’il se morfondait dans sa chambre, il avait complètement oublié que Bill – le frère de Ron – allait se marier avec Fleur ou plutôt Fleurk comme le disait Ginny. Il rit à cette pensée et sentit son cœur se serré. L’année dernière, il était enfin parvenu à sortir avec elle avec l’accord de son ami Ron, mais là ils durent se séparer. Il s’était séparé de Ginny depuis la mort de Dumbledore et ça, il l’avait fait pour la protéger bien qu’il ait encore des sentiments pour la jeune fille. Il essaya de ne plus y penser et regarda le plafond mais sans vraiment le regarder.
Le jeune adolescent n’avait pas encore prévenu de l’arrivée de L’Ordre à son oncle et à sa tante la veille de son anniversaire, il décida néanmoins de descendre de sa chambre pour leur annoncer la nouvelle quelques jours avant la venu de l’Ordre.

Parvenu dans la cuisine brillante de propreté, il s’était approché de son oncle qui lisait le journal, sa tante était aux fourneaux et Dudley regardait la télévision. Il s’éclairci la gorge et dit :
- Euh…oncle Vernon.
Il semblait que son oncle ne l’ait pas entendu mais Harry savait très bien qu’il faisait semblant juste pour ne pas lui adresser la parole, il reprit alors d’une voix plus assurée :
- Oncle Vernon, comme vous le savez, j’aurais atteint ma majorité dans quelques jours et comme vous le savez également je ne serais plus en sécurité dans cette maison. Je dois donc vous annoncer que des membres de l’Ordre du Phénix viendront me chercher la veille de mon anniversaire pour me mettre en sécurité. J’ai pensé qu’il serait préférable de vous le dire à l’avance pour que vous n’ayez pas de surprise.
Il avait dit ça très vite et les Dursley l’avait regardé avec un air étonné qui ne leur allait pas du tout. L’oncle Vernon avait posé son journal et s’était apprêté à répliquer quand la tante Pétunia dit soudainement avec un ton sec :
- Comment ça pas en sécurité ? Je ne pense pas qu’il pourrait venir jusqu’ici.
Harry poussa un soupir.
- Mais vous l’avez entendu comme moi l’année dernière ! Dumbledore…Dumbledore vous avait dit que la protection du sang de ma mère ne serait plus valable dès que j’aurais atteint mes dix-sept ans et de toutes façons je pense que vous devez être satisfait de ne plus jamais me revoir alors pourquoi vous me posez autant de questions ? tempêta t-il et il partit de la cuisine sans un autre mot et sans que sa tante puisse lui répondre.
Il monta les escaliers quatre à quatre et s’enferma de sa chambre. Il avait eu du mal à prononcer le nom de Dumbledore, sa mort était encore que trop récente, et même si les Dursley n’avaient pas appris la nouvelle, il ne pouvait qu’éprouver de l’amertume envers eux.

Les jours étaient passés à une vitesse phénoménale et Harry se réjouit d’être à la veille de son anniversaire, il avait descendu sa malle et la cage avec sa chouette dans le hall et attendit la venu des membres de l’Ordre.
Son oncle qui était sorti pour chercher le courrier lui demanda sèchement :
- Et alors ? Quand est-ce qu’ils viennent ces gens-là ?
Le jeune homme se rappela soudain que Lupin ne lui avait pas indiqué l’heure sur sa lettre et s’inquiéta un peu.
A ce moment là, une boule de feu apparut – son oncle était parti se cacher dans le salon effrayé – et un parchemin écrit à l’encre grise était tombé sur le sol. Harry le ramassa en reconnaissant l’écriture de Lupin puis lut :

Harry, un des membres ou plutôt une des membres de l’Ordre viendra te chercher à midi précis, surtout soit prêt et ne laisse rien que tu possède dans la maison de ton oncle et de ta tante.

Une, une des membres ? Mais qui cela pourrait être ? Harry essaya de le deviner mais ne voyait pas trop qui cela pourrait être à part peut-être le professeur McGonagall, Mme Weasley ou Tonks, mais il ne pensait pas que ce serait la première, tout d’abord parce que le professeur McGonagall avait mieux à faire et que ce ne serait pas non plus la deuxième car celle-ci devait être sûrement en train de faire les préparatifs du mariage de Bill et de Fleur bien qu’elle avait fortement désapprouvé cette union, et il pensa que ce ne serait pas non plus la troisième. Il avait cru que ce serait Remus Lupin qui serait venu le chercher mais maintenant que c’était une.
Ne sachant toujours pas qui cela pourrait être, il regarda sa montre, il n’était que dix heures, il avait donc encore deux longues heures devant lui. Il s’assit sur l’une des marches de l’escalier puis attendit.

A onze heures, l’oncle Vernon avait fini par le chasser de l’escalier et lui dit d’aller dans le salon attendre en marmonnant : aucun respect ces gens-là…ne préviennent même pas pour l’heure du rendez-vous…Harry lui dit alors qu’ils – il avait omis de dire que derrière ce ils se cachait un elle – viendraient le chercher à l’heure du déjeuner de midi, son oncle poussa alors des cris furieux et avait lancé : …n’espèrent tout de même pas qu’on les inviterait à déjeuner…

Enfin à midi, on vint sonner à leur porte. Ce fut l’oncle Vernon plus rapide que Harry qui alla ouvrir la porte, le jeune homme et sa tante sur ses talons.
C’était une femme qui apparue soudain derrière la porte, elle ne devait pas avoir plus de trente- cinq ans pensa Harry. Elle avait des cheveux bruns au reflet roux et des yeux d’un vert éclatant. Elle portait des vêtements moldus qui lui allaient à merveille. Sur le moment, Harry lui avait trouvé une ressemblance avec une autre personne qu’il connaissait mais ne sue pas dire laquelle.
La tante Pétunia se mit alors à se comporter bizarrement et bégaya :
- Vous…vous…
Mais elle s’interrompit lorsque la jeune femme lui lança un regard. Puis celle-ci se tourna vers Harry :
- Bonjour Harry, lui dit-elle en souriant. Je pense que tu as déjà été prévenu, ajouta t-elle en pointant de son menton la malle et le cage de Hedwige.
Harry resta sans voix, gêné, il finit par dire :
- Euh, bonjour madame…pour rester polit, je peux vous demander qui vous êtes ?
- Ah euh…oui, quelle sotte je fais…répondit-elle toujours en souriant, je suis Adelline De Sevan, enchantée de faire enfin ta connaissance Harry…je suis également ton nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal et la nouvelle directrice de la maison Gryffondor…
Harry pensa que s’il y avait un nouveau professeur de DCFM cela voulait dire que l’école ne resteras pas éternellement fermée. Sa tête remplit de questions il lui demanda :
- Le professeur McGonagall n’occupe plus ce poste ?
- Non, car elle déjà trop de responsabilité en étant directrice de Poudlard, donc c’est moi qui occuperas désormais ce poste, mais si tu veux discuter je crois qu’il vaudrait mieux rentrer…
Elle passa devant les Dursley sans un regard envers eux se dirigeant vers le salon puis elle s’assit sur un des divans. Harry qui l’avait suivit en fit de même et se mit à l’observer, cette impression de déjà vu lui revint en mémoire, elle ressemblait énormément à une personne et il s’énerva de ne pas trouver laquelle. Il lui questionna :
- Si vous êtes la directrice de Gryffondor, ça veut dire que l’école n’est pas totalement fermée ?
- Oui en effet, je pense que Albus aurait voulu que l’école soit restée ouverte même si il serait mort tué…
Ils entendirent tout à coup un raclement de gorge et ils se retournèrent tout deux vers les Dursleys, l’oncle Vernon ayant produit se bruit.
- Il y a quelque chose qui ne va pas ? demanda Adelline à l’oncle Vernon.
Le visage de l’oncle Vernon prit alors une teinte violacée qui avait exactement la même couleur que sa chemise.
- Quelque chose qui ne va pas ? Quelque chose qui ne va pas ? répéta t-il sous un nuage de postillons, NON MAIS ALORS ! On se permet d’entrer chez moi SANS ma permission et là on se permet de me demander si quelque chose ne va pas ! Mais si bien sûr TOUT VA BIEN !
- Allons, allons calmez-vous un peu Mr Dursley…dit calmement Adelline avec un regard pétillant. Votre neveu va bientôt vous quitter, il serait préférable de lui laisser un bon souvenir de votre personne. Asseyez-vous et buvons un peu de thé…
L’oncle Vernon allait répliqué mais se retenu quand il vit que la jeune femme avait sortit sa baguette magique et avait fait apparaître un plateau de thé avec cinq tasses et des gâteaux. Il s’était finalement assit sur un autre divan ainsi que sa femme et son fils tout deux apeurés.
Adelline se retourna vers Harry.
- Alors ? Je pense que tu veux que je réponde à certaines de tes questions ? N’est-ce pas ? déclara t-elle.
- Oui euh Ade…
- Appelles-moi désormais le professeur De Sevan, s’il te plait, rectifia t-elle.
- Oui, professeur, je voulais savoir pourquoi c’est vous qui êtes venu me chercher ? Sans vous offenser bien sûr…
- Tu ne m’offenses pas du tout, jeune homme, dit-elle avec un grand sourire, c’est moi qui suis venue te chercher car l’on a jugé que j’étais assez qualifiée pour ça…mais ne traînons pas Harry, tu pourras poser toutes tes questions dès que tu seras en sécurité…en attendant…
Elle sortit un vieux livre de sa poche, pointa sa baguette sur celui-ci puis l’objet s’éclaira un peu. Harry se dit qu’elle avait peut-être lancé un Sortilège Informulé.
- Tu sais sûrement transplaner je pense ? lui demanda t-elle.
- Oui mais je n’ai pas encore mon permis, répondit-il
- C’est bien ce que je pensais, donc tu prendras ce livre, et ne t’inquiète pas pour tes bagages, je vais les envoyer directement. Le professeur pointa sa baguette vers le hall et Harry entendit un crac. Bien, tu peux dire au revoir à ta famille maintenant.
Elle se tourna vers les Dursley qui n’avaient pas bougé du canapé.
- Bon et bien au revoir…s’exclama Harry.
Les Dursley grognèrent un petit « au revoir » et Harry se tourna vers le professeur De Sevan.
- Tiens c’est un portoloin, lui dit-elle en lui donnant le livre que le jeune homme prit. A trois, un…, deux…, trois !
Et Harry ressentit à cet instant une secousse au niveau le nombril. Tout n’était que du flou autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anonyme
Eleves de Serdaigle
Eleves de Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 123
Localisation : Embrun, Hautes- Alpes, France.
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Mer 15 Mar à 3:35

Je trouve ça pas mal! Il y a quelques petites fautes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fred weasley
Eleves de Gryffondor
Eleves de Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 309
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Mer 15 Mar à 3:44

merci!! je vais essaye de les corriger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ron weasley
Professeur de vol
avatar

Nombre de messages : 93
Localisation : belgique
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   Mer 12 Avr à 9:38

c'est quand la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES   

Revenir en haut Aller en bas
 
HARRY POTTER ET LES SECRETS OUBLIES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry Potter et la Chambre des Secrets - JK Rowling
» Convention harry potter
» Quel est votre tome préféré de Harry Potter ?
» Quel est votre personnage préféré dans Harry Potter
» aide pour un cadeau Harry Potter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Hp 2006 :: Hors-jeu :: Avatars/ fans fics-
Sauter vers: